Navigation | Archive » 2010 » mai

26 mai, 2010

Le Brésil entame un cycle de « forte » croissance, selon le ministre des Finances

Le Brésil a entamé un « cycle de forte expansion » économique qui va lui permettre de dépasser nombre d’économies européennes, a assuré le ministre brésilien des Finances, Guido Mantega, dans un entretien publié dimanche par le journal espagnol El Pais.
« Nous entamons un nouveau cycle d’expansion plus forte », a affirmé M. Mantega dans cet entretien publié à la veille du sommet UE-Amérique latine qui commençait le17 Mai à Madrid et auquel doit participer le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva.
« Nous avons encore un grand potentiel de croissance, qui peut dépasser les 6%, tandis que l’Europe ne parvient pas à croître au-delà de 2% ou 2,5% », a estimé M. Mantega.
« Il suffit de dessiner une courbe pour se rendre compte que nous allons dépasser dans peu de temps beaucoup de pays », a-t-il ajouté.
Le ministre a toutefois reconnu que l’économie brésilienne « est un peu en surchauffe » avec une prévision de croissance du PIB de « 5,5 à 6% » en 2010.
Mais la Banque centrale a déjà « fait augmenter les taux d’intérêt » pour éviter une plus grande accélération et le gouvernement « corrigera les éventuels excès », a-t-il affirmé.
M. Mantega estime les quatre grands pays émergents du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), qui ont été des moteurs de l’économie malgré la crise, devraient pouvoir augmenter leur poids au sein du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.
« Le Brésil a prêté 14 milliards de dollars au FMI depuis l’an dernier et nous allons aussi mettre de l’argent pour le sauvetage de la Grèce. Si on nous a appelés pour apporter des solutions à la crise, il est normal que notre poids dans ces organismes soit proportionnel à notre contribution », selon M. Mantega.

Par eurobiz le 26 mai, 2010 dans Non classé
Pas encore de commentaires

4 mai, 2010

Les ports brésiliens

 

 

Rio – Plus de 9 milliards de Reals seront investis dans les infrastructures des nouveaux ports du Brésil dans les quatre prochaines années. L’information vient de
la Banque nationale de développement économique et social (BNDES). Celle-ci projette un accroissement supérieur à 200% des investissements totaux dans le secteur jusqu’à 2013, avec des apports de quasiment 15 milliards, qui incluent l’expension des infrastructures portuaires déja existants du Pays. 

Avec le retour aux exportations, le BNDES veut augmenter l’attribution de financements pour ce secteur. Le portefueille de pret dans celui-ci n’est pas aussi expressif que les autres segments logistiques comme par exemple celui du ferroviere. 

Selon le directeur du Département de Transport et logistique du secteur d’infrastructure du BNDES, Dalmo Marchetti, 64% des investissements planifiés par la banque devront  être destinés à l’expension du parc portuaire brésilien actuel. En 2009 les ports brésiliens – qui opérent dans la limite de leur capacité – on traité quasiment 733 millions de tonnes de marchandises. 

Ces informations sont extraites du journal « O estado de S. Pualo » 

 

Par eurobiz le 4 mai, 2010 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Pourquoi ACN ? |
DETELEC : ELECTRICITE GENER... |
jevendici |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFAIR conseils
| Aerospace-Experts
| Maroc"Les RH en mouvement"