Navigation | Archive » 2010 » février

9 février, 2010

Le Carnaval: un incontournable du Brésil

“Carnaval” trouve ses racines dans la langue latine mais Il est difficile éthymologiquement d’expliquer l’origine du mot.  La plupart disent qu’ il se référe à une abstention de viande.

En effet selon la tradition catholique cette fête se célèbre traditionnellemment les trois jours précèdant le carême durant lequel tout bon pratiquant doit s’abstenir de manger de la viande.

Quoi qu’il en soit , dans son acceptation actuelle le mot signifie fête, folie, divertissement ainsi que désordre et pagaille (au sens figuré).  Tous les pays catholiques fêtent  le carnaval selon les coutumes locales mais c’est au Brésil qu’il prend vraiment une autre dimension.

En effet , le Brésil change de visage durant ces 5 jours traditionnellement fériés.  Toutes les villes du pays organisent leur propre carnaval et tous les brésiliens adoptent ce rythme de fête et de communion populaire. Qui n’a jamais rêver de passer le carnaval à Rio de Janeiro ?  Le plus célèbre carnaval du monde se distingue par ses défilés de samba uniques ainsi que par son cadre et son ambiance indescriptibles. Pour les voyageurs et touristes étrangers, le carnaval voit le jour sous sa forme plus récente dans les premières années du XXe s, à Rio de Janeiro. C’est de là qu’il faut partir et c’est ce carnaval là qui a fait école et a fait connaître au monde entier la ville où il était la fête la plus importante, Rio de Janeiro. Les liens entre samba et carnaval sont très étroits, surtout à Rio où ils sont indissociables. 

Cependant chaque carnaval au Brésil a des spécificités régionales et historiques. Si vous êtes à Recife vous dancerez au rythme frénétique du « Frévo » ,musique très appréciée au Pernambuco, dans une ambiance plus authentique que Salvador et ses fameux « trios eletricos » qui comme Rio est une destination très touristique en cette période. Le « Frevo » est une danse et une musique de carnaval à Recife, au rythme agité et impétueux, dont les nombreux participants, les « passistas », vêtus avec des déguisements typiques et agitant en l’air de petites ombrelles bariolées exécutent une chorégraphie individuelle, caractérisée par le mouvement agile des jambes qui se plient et s’étirent rapidement. 

Malgré toutes ces spécificités régionales, dans chaque carnaval au Brésil, on trouve ce mélange de culture européene ,principalement du Portugal (déguisement,tradition religieuse et « entrudo ») et de culture indienne et africaine (percussions, musiques). D’ailleurs cela refléte à merveille la société brésilienne très cosmopolite et multi-culturelle.  C’est cette diversité qui rend ce carnaval et ce pays si particulier et si fascinant. Quand on sait la vitesse à laquelle  croît ce pays économiquement , on se demande qui ne voudrait pas participer à cette « success-story ».

Par eurobiz le 9 février, 2010 dans Actualités
Pas encore de commentaires

2 février, 2010

FOCUS Droit du Travail au Brésil

Depuis le 1° mai 1943, le Brésil a unifié toutes les lois du travail autour  de la CLT – Consolidação das Leis do Trabalho (Consolidation des Lois du Travail) qui régulent les relations individuelles et collectives du travail.  Composée de 900 articles elle est la principale ordonnance juridique qui régit les contrats de travail, les conventions collectives et la négociation individuelle la complètent.   

Les Règles de base 

Relation d’emploi : C’est une relation juridique de nature contractuelle, ayant comme sujet l’employé et l’employeur et comme objet le travail subordonné, assidu et rémunéré. 

 Dispositif Legal : Régie par les articles 442 a 456 de la Consolidação das Leis do Trabalho (CLT).   Types de Contrats : Ils  peuvent être à  durée déterminée expérience (90 jours renouvelable une fois), à durée déterminée (jusqu’a  24 mois renouvelable) et à durée indéterminée.    

Est-il nécessaire de rédiger le contrat de travail ?   La législation brésilienne, régit la relation contractuelle par le biais de la Carteira de Trabalho, document propriété de l’employé ayant le même format qu’un passeport. Sur le document seront inscrites toutes les informations relatives à l’emploi, à savoir nom de l’employeur, salaire, fonction, durée. 

Dans tous les cas le contrat doit être référencé sur la Carteira de Trabalho.

Rémunération et coût du travail 

Le « Salário Mínimo »,  Le salaire que je dois verser a mon salarié ? Depuis le Décret n°2162 du 1° mai 1940, le gouvernement fixe la valeur du salaire minimum. Cependant le salaire minimum de base ne peut être le seul paramêtre pour fixer le montant de la rémunération de l’employé. Dans tous les cas le salaire minimum doit correspondre au salaire minimum de la catégorie a laquelle correspond votre employé.  Salaire Minimum légal mensuel au 31/11/2009 : R$ 465 (équivalent à cette période à 150 €) La Législation brésilienne prévoit comme suit :  Salaire minimum, journée de 44 heures, irréductibilité du salaire, 13° mois, sécurité sociale, heures sup, droit aux vancances annuellement, pré-avis, alimentations, transport, licence maternité-paternité, retraite, fond de garantie pour temps de travail FGTS, INSS – Sécurité Sociale. Conformément au secteur d’activité et modèle fiscal de l’entreprise – Simplifié, Présumé ou Réel - le coût direct de l’employé sera différent. 

  Entreprises optante du systéme simplifié  Entreprises non optante du systéme simplifié 
13° mois  8,33%  8,33% 
INSS  0,00%  27,80% 
FGTS  8,00%  8,00% 
Il faudra additionner l’alimentation et le transport à définir avec l’employé. 

Pour les entreprises  qui demandent beaucoup de main d’oeuvre surtout n’hésitez pas à demander une planification du coût du travail. 

Par eurobiz le 2 février, 2010 dans Juridique
Pas encore de commentaires

Pourquoi ACN ? |
DETELEC : ELECTRICITE GENER... |
jevendici |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFAIR conseils
| Aerospace-Experts
| Maroc"Les RH en mouvement"