Navigation | Le Brésil et la scène internationale;FMI et le droit de véto

Le Brésil et la scène internationale;FMI et le droit de véto

Le Ministre de la « Fazenda » brésilien, Guido Mantega, a annoncé hier (25/11/2009) une augmentation de US$ 4 milliards de la participation du pays dans le Fond Monétaire International. Avec maintenant  US$ 14 milliards apporté dans la ligne spéciale de crédit, le Brésil obtient le pouvoir de véto dans les décisions du FMI. 

Le ministre Mantega explique que cette nouvelle position de force a été acquise grâce à un accord fait lors de la dernière réunion du G.20 avec ses homologues du BRIC (sigle pour définir un groupe de pays émergents composé par le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine). Avec 15% du total des ressources de la ligne spéciale du F.M.I , les membres du BRIC sont en passe d’accroître considérablement leur pouvoir de décision au sein de l’institution. 

Selon le ministre Mantega dans la pratique « nous avons crée un F.M.I du B, ou les pays du BRIC auront leur place pour definir la libération des ressoures ».  Cette décision montre bien la cohérence de cette nouvelle politique extérieure débutée il y a quelques années. Avec déjà plus de US$ 200 milliards de réserve internationale et une monnaie forte, le Brésil qui est désormais créancier du FMI, va obtenir plus de reconnaissance internationale. Bien que les USA occupent toujours une place incontournable dans le F.M.I et dans les autres institutions internationales, on assiste peu a peu a une redéfinition des rôles et des participations des pays émergents, principalement du Brésil. 

Le Brésil et la scéne internationale :  Bientôt un siège a l’O.N.U ? affaire a suivre… 

Par eurobiz le 26 novembre, 2009 dans Economie

Laisser un commentaire

Pourquoi ACN ? |
DETELEC : ELECTRICITE GENER... |
jevendici |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFAIR conseils
| Aerospace-Experts
| Maroc"Les RH en mouvement"