Navigation | A bas les clichés!

A bas les clichés!

Vaste débat que celui du pourquoi du besoin de chaque être humain de mettre des « étiquettes ». Bien entendu tout cela se rapporte aux limites de la connaissance de chaque homme, mais aussi parfois au désir de ne pas connaîte autrui. Ainsi, on préfère souvent  citer les « on-dit » plutot que de ne rien dire ou de s’en faire sa propre idée. Le problème est que ces « ont-dit » sont souvent très réducteurs et sortis de leur contexte et dangereux car controlés par leurs « recéleurs ». 

Un des exemples qui illustre le mieux ce recours aux « étiquettes » est l’idée qu’une population se fait d’une autre, ou plutôt tous les clichés qui sont associés à un pays. Le Brésil n’est pas le plus épargné par les stérèotypes que l’on retrouve même dans les médias. Quelle honte pour ces médias qui ont une telle influence sur l’opinion publique ! Concernant le brésil, les clichés sont récurrents, à savoir Copacabana, les strings, les favelas, le football et la chirurgie ethétique. Toutes ces idées reçues empêchent une ouverture d’esprit pourtant nécessaire pour comprendre la vie. 

Rien n’est vraiment faux, mais tout est extrèmement réducteur. Peut-on juger les qualités d’une personne à la couleur de ses chaussettes ? Pouquoi les étrangers pensent-ils que la france, c’est seulement Paris, la Tour Eiffel, le fromage qui pue et le parfum ?  Pour revenir au Brésil, tous ces clichés réducteurs continuent à occulter l’évolution spectaculaire de ce pays. On s’en rend compte notamment dans le milieu des affaires, où on se plaît à colporter un soi-disant manque de sérieux. Mais heureusement pour nous la réalité des chiffres et le cartésianisme l’emporte souvent sur les convictions parfois biaisés de l’être humain. Comme disait Esther Rochon : « Les idées reçues sont des  maladies contagieuses » ; voire extrèmement contagieuses ! 

Par eurobiz le 7 octobre, 2009 dans Actualités

  1. Oui, c’est vrai que les clichés sur le Brésil ont la vie dure.
    Les gens ont parfois du mal à croire qu’on puisse (aussi) travailler au Brésil.
    Voilà pourquoi votre blog est d’utilité publique pour les relations franco-brésiliennes.
    Merci pour votre commentaire sur le mien et le lien vers mon blog – je vais faire de même pour le votre dès que j’aurais fait un inventaire des sites que je veux mettre en avant. Je viendrais régulièrement vous rendre visite sur votre blog, n’hésitez pas à faire de même. Bonne continuation !

    Commentaire by Auriverde — 7 octobre, 2009 @ 16:49

Laisser un commentaire

Pourquoi ACN ? |
DETELEC : ELECTRICITE GENER... |
jevendici |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AFAIR conseils
| Aerospace-Experts
| Maroc"Les RH en mouvement"